Comment faire pour cultiver des roses dans votre jardin ?

Comment faire pour cultiver des roses dans votre jardin ?

La culture des roses est pratiquée depuis l’antiquité. Le rosier n’est pas un arbrisseau épineux comme les autres, il fascine petits et grands aussi bien par sa beauté et son élégance, que par son parfum et ses couleurs, tantôt douces et tantôt vives. Bref, la rose ou rosa est une valeur sûre pour embellir vos jardins et massifs.

Vous êtes débutant et vous souhaitez connaitre toutes les techniques de culture des roses, mais ne savez pas par où commencer. Pour que la floriculture ne soit plus un secret pour vous, lisez ce qui suit.

Sommaire

Les techniques de culture de roses faciles

Il faut savoir qu’il existe énormément de variétés et toutes ne sont pas semblables. Si vous êtes un novice ou un débutant dans le domaine de la culture des roses, il est préférable de vous diriger vers des rosiers botaniques et anciens. Ces derniers sont en effet plus rustiques et vigoureux et donc faciles à cultiver.

Par ailleurs, les roses botaniques rappellent fortement les roses sauvages, de plus, elles proposent de succulents fruits consommables, notamment à l’automne comme la rose de gallica. Sinon, pour être certain de réussir la culture des roses, vous pouvez vous tourner vers des variétés anciennes telles que :

  • les roses de Damas ;
  • les roses centifolia.

En vérité, ces rosiers cités ci-dessus sont des hybrides des roses botaniques, c’est pour cette raison qu’ils jouissent de cette fameuse résistance face aux maladies et aux nuisibles, comme les pucerons et les parasites. Enfin, les roses anciennes ont l’avantage d’avoir une durée de vie assez longue, entre 40 ans et 50 ans.

LIRE AUSSI  Comment semer des navets ? Et en quelles périodes ?

Cultiver les roses à la maison pour débutant

Le meilleur conseil qui puisse être donné à un débutant souhaitant cultiver les roses, c’est de tout simplement d’acheter un jeune plant dans une pépinière. Vous pouvez aussi opter pour un rosier en pot. Attention ! Évitez les pots en plastique, avantagez un pot en argile. Enfin, il n’est pas judicieux de cultiver des roses à partir de graines.

Les techniques de culture de la rose étape par étape

L’étape première pour la culture des roses, c’est avant tout la préparation du terrain qui est réalisée souvent à la fin de l’été. Commencez par :

  • enlever toutes les mauvaises herbes ;
  • déplacer les plantes qui pourront gêner la croissance du rosier ;
  • faire un joli mélange de matières organiques, comme la mousse, la tonte de gazon et le fumier décomposé.

Une fois que la terre a bien été nettoyée et travaillée, creusez un trou d’environ 40 cm à 50 cm de profondeur, mélangez les matières organiques avec un peu de terre et placez le mélange dans le trou.

L’emplacement

L’emplacement de votre rosier est crucial pour une culture réussie. Vous devez vous orienter vers une zone ensoleillée de votre jardin, le rosier et les roses adorent le soleil.

Le sol

Les roses aiment que le sol soit bien labouré, mais aussi drainé et profond. Les sols moyennement acides (Ph de 5,5 à 7) sont l’idéal.

L’arrosage ou l’irrigation pour la culture des roses

Les roses sont très exigeantes en eau, si vous voulez que votre rosier engendre de jolies fleurs en abondance, il faut l’arroser régulièrement et plus particulièrement en période de floraison. Sachez enfin que la période la plus propice pour planter des roses est le printemps pour les rosiers à racine nue.

LIRE AUSSI  5 variétés de fleurs vivaces pour une longue floraison

cultiver des roses

L’entretien d’un rosier

Si vous voulez que vos roses soient luxuriantes et épanouies tout le temps, il est important de les entretenir. Vous devez par conséquent adopter quelques gestes clés :

  • tailler les roses : la taille favorise la floraison de manière spectaculaire, à éviter toutefois en hiver ;
  • nourrir les roses avec de l’engrais organique, notamment pendant la 1 ère et la 2e année de plantation ;
  • traiter le rosier en cas de maladies et nuisibles, tels que l’oïdium et le mildiou, vous pouvez utiliser des traitements à base de bicarbonate en guise de prévention.

Le matériel doit être constamment stérilisé pour éviter les maladies, aussi, retirez les roses fanées pour que le rosier se concentre sur la formation de nouvelles fleurs. Au sujet de la multiplication des rosiers, vous avez le choix entre le bouturage et la technique du bourgeonnement. Si vous êtes un débutant, optez pour le bouturage et choisissez les tiges souples, elles sont plus faciles à manier.

La culture des roses n’a rien de sorcier, il suffit de maitriser les spécificités de chaque espèce et d’y mettre un peu du sien pour la garder en bon état !

Share this post

Post Comment