Panneau solaire au sol : tout ce qu’il faut savoir

Panneau solaire au sol : tout ce qu’il faut savoir

Vous souhaitez produire votre propre électricité grâce à l’énergie solaire, mais vous ne pouvez pas ou ne voulez pas installer des panneaux solaires sur votre toiture ? Il existe une solution alternative : les panneaux solaires au sol. Il s’agit de panneaux photovoltaïques installés sur un support fixe ou mobile, dans votre jardin ou sur un terrain dédié. Quels sont les avantages, les limites et le coût de cette solution ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur les panneaux solaires au sol.

Sommaire

Définition d’un panneau solaire au sol

Un panneau solaire au sol est un dispositif qui permet de produire de l’électricité à partir de l’énergie solaire, en installant des panneaux photovoltaïques sur un support fixe ou mobile, dans un jardin ou sur un terrain. Vous pouvez découvrir le kit panneau solaire au sol dans les magasins spécialisés.

Fonctionnement

Un panneau solaire au sol fonctionne de la même manière qu’un panneau solaire sur toiture. Il capte la lumière du soleil et la transforme en électricité grâce à des cellules photovoltaïques. L’électricité produite est ensuite convertie en courant alternatif par un onduleur, puis injectée dans le réseau électrique ou utilisée en autoconsommation.

La différence réside dans le mode de fixation des panneaux solaires. Au lieu d’être posés sur la charpente ou l’ossature du toit, ils sont fixés sur un support métallique ou en bois, qui peut être scellé dans le sol ou simplement posé à la surface. Le support peut être fixe ou mobile, c’est-à-dire qu’il peut suivre la course du soleil pour optimiser le rendement des panneaux.

Par ailleurs, il existe différents types de supports mobiles, comme les trackers à axe horizontal, à axe vertical ou à double axe.

Surface et puissance

La surface et la puissance des panneaux solaires au sol dépendent de vos besoins en électricité, de la surface disponible et de la réglementation en vigueur. En général, il faut compter environ 10 m² de panneaux solaires pour produire 1 kWc (kilowatt-crête), qui correspond à la puissance maximale des panneaux sous un ensoleillement optimal.

La production annuelle d’électricité varie selon la région, l’orientation et l’inclinaison des panneaux. Par exemple, pour une installation de 3 kWc orientée plein sud et inclinée à 30°, la production annuelle sera d’environ 3 600 kWh dans le nord de la France, et de 4 500 kWh dans le sud https://www.nouvelr-energie.com/pv/panneau-solaire-au-sol. La réglementation impose une limite de puissance pour les installations au sol, selon le type de raccordement au réseau.

LIRE AUSSI  Quel est le nombre optimal de panneaux solaires à installer pour alimenter votre maison ?

Si vous optez pour l’autoconsommation avec vente du surplus, la puissance maximale est de 9 kWc. D’un autre côté, si vous optez pour la vente totale de l’électricité produite, la puissance maximale est de 36 kWc.

Quels sont les avantages des panneaux solaires au sol ?

Il faut se baser sur quelques points cruciaux pour trouver les avantages de l’installation des panneaux solaires au sol.

Une installation plutôt facile selon la réglementation

L’un des principaux avantages des panneaux solaires au sol est la facilité d’installation. En effet, contrairement aux panneaux solaires sur toiture, il n’est pas nécessaire de réaliser des travaux de renforcement ou d’étanchéité de la toiture, ni de respecter les contraintes architecturales ou patrimoniales. Il suffit de disposer d’un terrain suffisamment grand, plat et ensoleillé, et de respecter les règles d’urbanisme.

Selon la puissance et la hauteur de l’installation, il faudra obtenir une autorisation préalable ou un permis de construire auprès de la mairie. Il faudra également respecter les distances minimales par rapport aux limites de propriété, aux voies publiques et aux constructions voisines.

Un coût d’installation relativement avantageux

Un autre avantage des panneaux solaires au sol est le coût d’installation, qui est généralement moins élevé que celui des panneaux solaires sur toiture. En effet, le support au sol est moins complexe et moins coûteux à réaliser que la fixation sur la toiture. De plus, l’installation au sol permet de choisir l’orientation et l’inclinaison optimales pour les panneaux, ce qui augmente le rendement et la rentabilité.

Le coût d’installation des panneaux solaires au sol varie selon la puissance, le type de support, le type de raccordement et le prestataire choisi. En moyenne, il faut compter entre 10 000 et 15 000 euros pour une installation de 3 kWc, et entre 30 000 et 40 000 euros pour une installation de 9 kWc.

Facilité à désinstaller en cas de déménagement

Un dernier avantage des panneaux solaires au sol est la facilité à les désinstaller en cas de déménagement. En effet, contrairement aux panneaux solaires sur toiture, qui sont intégrés à la structure du bâtiment, les panneaux solaires au sol sont indépendants et peuvent être facilement démontés et transportés. Cela peut être intéressant si vous souhaitez emporter votre installation avec vous, ou si vous souhaitez la revendre à un tiers.

LIRE AUSSI  Comment utiliser les stations météorologiques pour surveiller le temps ?

Il faudra toutefois respecter les conditions du contrat de raccordement au réseau, qui peut prévoir une durée minimale d’exploitation ou une indemnité de résiliation anticipée.

Les limites des panneaux photovoltaïques au sol

Concernant les limites, on se basera aussi sur certains points…

Impossible de recourir aux aides

L’un des principaux inconvénients des panneaux solaires au sol est l’impossibilité de bénéficier des aides financières de l’État. En effet, les aides telles que le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), la prime à l’autoconsommation ou la TVA réduite sont réservées aux installations sur toiture. Les installations au sol ne peuvent donc pas profiter de ces dispositifs, qui permettent de réduire le coût d’investissement et d’améliorer la rentabilité.

Il existe toutefois une exception pour les installations au sol intégrées à une pergola, qui peuvent être considérées comme des installations sur toiture et bénéficier des aides.

La production d’énergie parfois insuffisante

Un autre inconvénient des panneaux solaires au sol est la production d’énergie parfois insuffisante. En effet, les installations au sol sont soumises à une limite de puissance, qui est de 9 kWc pour l’autoconsommation avec vente du surplus, et de 36 kWc pour la vente totale. Or, ces puissances peuvent être inférieures à la consommation électrique d’un foyer, surtout si celui-ci dispose de nombreux équipements ou d’un chauffage électrique.

Il faudra donc compléter la production solaire par un autre moyen de production ou par l’achat d’électricité sur le réseau. De plus, les installations au sol sont plus exposées aux aléas climatiques, comme la neige, la grêle ou le vent, qui peuvent endommager les panneaux ou réduire leur rendement.

Conclusion

Les panneaux solaires au sol sont une solution alternative aux panneaux solaires sur toiture, qui présente des avantages et des limites. Il faut donc bien étudier la faisabilité et la rentabilité d’un projet de panneaux solaires au sol, en tenant compte de la surface disponible, de l’orientation et de l’inclinaison des panneaux, de la puissance et du type de raccordement, du coût et des démarches administratives. Vous pouvez faire appel à un professionnel qualifié pour vous conseiller et vous accompagner dans votre projet.

Share this post

Post Comment